Georg Philipp Telemann : sa vie, son oeuvre, ses amitiés et ses influences

Vue d’Hambourg au XVIIIe siècle

Vue d’Hambourg au XVIIIe siècle

Ses œuvres et son style

Telemann est un des compositeurs allemands les plus célèbres de son temps et certainement le plus prolifique. Même si toutes ses œuvres ne nous sont pas parvenues, on estime qu’il en a composées plus de 6.000 et qu’il a abordé tous les genres. Il a écrit au moins 1.700 cantates, des oratorios, au moins 44 passions, plus de 600 suites orchestrales, 40 opéras, de nombreux concertos, quatuors et sonates. Telemann était tellement fécond que Haendel disait de lui qu'il était capable de composer une musique religieuse à huit voix aussi naturellement que s'il s'agissait d'écrire une lettre.

De son vivant, Telemann était plus célèbre que Jean-Sébastien Bach parce que sa musique s’est davantage diffusée et qu’en outre, elle paraissait plus séduisante et accessible et donc moins savante et complexe. Ce qui ne sous-entend en aucun cas que son art est plus faible car sa ‘facilité’ apparente est aussi le reflet de sa constante recherche de nouveauté. Cette qualité lui a permis d’aborder différents styles et de suivre l’évolution esthétique de son époque : il a autant écrit dans un style « à la française » que dans les styles italien et allemand et s’il s’est d’abord inscrit dans l’esthétique baroque, il a ensuite évolué vers un style galant et préclassique. Son écriture toujours novatrice, son don mélodique, le charme et la délicatesse de sa musique ont fait de lui un compositeur qui a véritablement marqué la musique de la première moitié du XVIIIe siècle et qui a influencé la génération suivante.

Georg Philipp Telemann

Georg Philipp Telemann

Gravure sur cuivre de Georg Lichtensteger

 Sa vie professionnelle

Telemann, décidé très jeune de se lancer dans une carrière musicale, s’est principalement formé à la composition en tant qu’autodidacte. Il quitte sa ville natale de Magdebourg à 20 ans pour aller s’installer jusqu’en 1705 à Leipzig où il a fondé un Collegium Musicum d’étudiants présentant régulièrement des concerts publics et a été aussi nommé directeur musical de l’Opéra de Leipzig. Il rejoint ensuite les cours de Sorau puis d’Eisenach en tant que Kapellmeister. En 1712, il devient directeur de la musique de la ville et Kapellmeister des deux églises à Francfort-sur-le-Main où il commence également à éditer ses propres œuvres. A partir de cette année, sa réputation ne cesse de croître.

Après avoir brigué puis refusé le poste de Cantor à Leipzig, finalement attribué à Jean-Sébastien Bach, Telemann occupe dès 1721, l'une des fonctions les plus prestigieuses du monde musical allemand : il est Cantor du Johanneum de Hambourg et Director Musices de Hambourg. Ses responsabilités sont de taille : s’occuper de l’enseignement et de la direction de la musique dans les cinq églises principales de la ville. Ce qui signifie qu’il composait environ deux cantates par semaine et une nouvelle Passion chaque année, en plus des œuvres de circonstance. Par la suite, il a aussi pris la direction de l’Opéra de Hambourg. Son rôle dans le développement de la vie musicale à Hambourg est certes incontestable. 

Georg Philipp Telemann en 1750
Georg Philipp Telemann
Aquatinte de Valentin Daniel Preisler

Sa préoccupation pédagogique

Grand pédagogue également, Telemann a particulièrement été attentif à rendre la musique accessible aux amateurs. Il a notamment entrepris de rééditer différents traités et en a lui-même écrit un pour amateurs en 1733. Il a aussi inclus dans son recueil de cantates sacrées Hamonischer Gottes-Dienst (1725-1726) un essai sur l’interprétation des récitatifs et a joint dans ses éditions de musique de chambre pour amateurs des instructions d’ornementation. Tout cela a bien évidemment contribué à sa notoriété et son succès.

 

Ses amitiés

Telemann s’est lié d’amitié avec plusieurs compositeurs de renom, tel que Georg Friederich Haendel qu’il a rencontré aux alentours de 1700, juste avant son arrivée à Leipzig, et avec qui il est resté en contact toute sa vie comme en témoigne leur correspondance.

Telemann a aussi entretenu de bonnes relations avec Johann Sebastian Bach qui a fait de lui le parrain de son fils, Carl Philipp Emmanuel Bach.

 

Georg Philipp Telemann : sa vie, son oeuvre, ses amitiés et ses influences