Le Fonds Westphal de la Bibliothèque des Conservatoires royaux de Bruxelles

Fond Westphal

Si les bibliothèques allemandes conservent précieusement l’œuvre de Telemann, la bibliothèque des Conservatoires de Bruxelles est la 3e au monde en termes de quantité à conserver des manuscrits de la musique du compositeur.

 La plupart de ces manuscrits proviennent de la collection de Johan Jacob Heinrich Westphal (1756-1825), organiste à Schwerin, acquise par François-Joseph Fétis, premier directeur du Conservatoire royal de Bruxelles, vers 1840.

 

Qui est Westphal ?

Musicien professionnel, Johann Jacob Heinrich Westphal (1756-1825) a commencé sa carrière comme organiste à la cour de Schwerin dès 1778. Il a ensuite exercé la même fonction à l’église Saint-Nicolas et à la cathédrale de la ville tout en enseignant également au Lycée de la ville. En parallèle à ses activités d’organiste, il s’est consacré au développement de sa collection de musique. Il a vraisemblablement commencé sa collection dès le début de sa carrière professionnelle. Un certain nombre d’œuvres conservées dans sa collection comportent le nom d’ « A. Westphal » : il s’agit sans doute de son père.

La collection Westphal se compose de partitions manuscrites et éditées, de livres sur la musique et de portraits de musiciens. Westphal s’adressait directement auprès des compositeurs, recopiait lui-même des œuvres et en achetait auprès des marchands et libraires.

La collection de Westphal

Après le décès de Westphal en 1825, plusieurs propositions pour vendre la collection ont été faites à la Prusse, l’Autriche, la ville d’Hambourg, l’archiduc de Mecklembourg, le roi de Saxe et le prince Oscar de Suède. Mais toutes sont restées vaines. Quatre ans plus tard, la collection était toujours en possession des héritiers.

C’est vers 1838 que Fétis entre en contact avec le marchand de livres anciens Mutzenbecher et entame des négociations. Enfin, grâce à une intervention du jeune Etat belge, l’affaire est conclue en 1846 et la collection est transférée au Conservatoire de Bruxelles. Toutefois plusieurs documents issus de cette collection sont aujourd’hui conservés à la Bibliothèque royale de Belgique pour une raison bien simple : Fétis avait conservé plusieurs documents dans sa collection privée en vue de les étudier et au moment de son décès en 1871, l’Etat belge a acheté sa collection personnelle pour la déposer à la Bibliothèque royale de Belgique.

Carl Philipp Emanuel Bach

De nombreux manuscrits de C.P.E. Bach, filleul de Telemann, se trouvent dans la collection Wespthal.

Des manuscrits de C. P. E. Bach, Hertel et Telemann par centaines

Grand admirateur de C.P.E. Bach, Westphal lui a commandé directement des manuscrits de ses œuvres. Cependant C.P.E. Bach (1714-1788) est décédé peu de temps après cette demande, Westphal s’est alors retrouvé héritier de la quasi-totalité de ses œuvres grâce à la veuve et la fille du compositeur.

Westphal a également acquis les œuvres complètes de Johann Willhelm Hertel (1727-1789) après sa mort, et plus de cent cinquante sonates de Georg Philipp Telemann (1681-1767). Au total, la collection Westphal contenait de son vivant plus de 600 textes de théorie musicale et plus de 3000 partitions.

À ce jour, il est difficile de juger du nombre exact d’œuvres du fonds en raison de plusieurs réorganisations dans la bibliothèque bruxelloise au fil des ans. Néanmoins, si le nombre de documents provenant de cette collection exceptionnelle n’est pas connu avec exactitude, on peut  dire que ce fonds est une des sources principales de la Bibliothèque des Conservatoires de Bruxelles qui conserve aujourd’hui environ 420 manuscrits de Telemann dont 6 autographes et un nombre important d’unicas, plus de 650 manuscrits de C.P.E. Bach, plus de 350 manuscrits de Johann Wilhelm Hertel (1727-1789) dont la moitié sont des autographes ainsi qu’une des collections les plus riches au monde de livrets de musique sacrée allemande. 

[SansTitre]

Manuscrit autographe de Westphal consacré à la notice sur Telemann.

De nombreuses notes manuscrites de Westphal sont conservées à la Bibliothèque des Conservatoires royaux de Bruxelles. Ces petits billets se rapportent généralement aux éditions de musique achetées auprès de différents distributeurs, ou aux commandes de copies d’articles de journaux et d’ouvrages de référence. Westphal a également récolté des informations biographiques sur des compositeurs et les a rassemblées dans un document de 25 pages qu’il a écrit lui-même et classé par ordre alphabétique (B-Bc 34.734/73-97).

[SansTitre]

Brouillon d'une lettre en français rédigée par Westphal et adressée à un destinataire anonyme. Elle est adressée à un jeune enfant prodige du clavecin. (B-Bc 34.734/13)

« J’ai reçu avec un sensible plaisir votre lettre, et en parcourant les pièces de musique, que vous avez eu la bonté d’y joindre j’ai vu qu’en fils digne d’un père renommé tel que le vôtre, vous marchez heureusement sur ses traces. Nous avions déjà reçu, il y a un an par M. le Capitaine de [illisible] une douzaine de vos compositions de vôtre ouvrage pour lesquelles je trouvais déjà remplie la bonne espérance que j’avais conçue de votre génie pour la musique dès votre plus tendre âge ayant le plaisir de vous entendre jouer en maître au clavecin. »

Le Fonds Westphal de la Bibliothèque des Conservatoires royaux de Bruxelles